La côte vermeille, merveille

Ce lundi, le soleil est revenu et c’est avec un grand plaisir que j’ai repris mon vélo de route. Je suis allé à Banyuls en faisant une petite incursion vers Cosprons  à partir de Paulilles : un joli village niché au creux de la montagne, puis une toute petite route au milieu des vignes pour rejoindre Banyuls. De là retour par la côte mais avec un petit coup d’oeil du haut du Cap Béar.

Ayant eu ce plaisir j’ai envie de partager cette jolie ballade

Je vous emmène sur mon porte-bagages

Le compte rendu sportif

1 réflexion sur “La côte vermeille, merveille”

  1. Merci Michel pour cette balade dans vôtre fief qui ne manque pas de virages lui aussi
    Salut à Jeanine et à toi bien sûr
    Yvette et Jean-Claude

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *